20 janvier 2006

C'est étrange comme tant de petits évènements quotidiens me reviennent depuis hier. Des petites choses auxquelles je ne réfléchit pas quand tout va bien... Mais depuis hier que je me pose des questions, de nouvelles questions devrais-je dire, sur nous deux et la réalité de ce couple que nous formons, tout me revient. De nombreux éléments qui intensifient le doute... Et qui me font me poser cette douloureuse question: s'il m'aimait vraiment, est-ce que vraiment il agirait ainsi? Jamais, jamais il ne se souvient de ce que je lui dis, de ce qui compte pour moi. Que ce soit de la date de mon capes blanc que je lui répéte depuis une semaine à un rdv ou une quelconque obligation à laquelle je me trouve confrontée, il oublie toujours. Mais, toujours, il a une bonne excuse à me présenter... Par contre, étrangement, il n'admet pas que moi, je puisse oublier quoi que ce soit le concernant. "C'est inimaginable, voyons!" Et il crie au scandale. Et pourtant, en toute honnêteté, cela m'arrive peu souvent. En effet, je fais toujours attention à tout ce qu'il me dit par peur d'oublier et d'en avoir le reproche. Et je m'intéresse à lui, moi. Quand il rentre le soir, je suis heureuse de le retrouver, de m'enquérir de sa journée... A la fin, j'attends une question sur ma journée, sur moi... et rien. Jamais rien. Aujourd'hui, la coupe est pleine; j'ai passé la soirée entière, hier, à réviser pour un entraînement au capes que j'avais ce matin. J'étais assise à côté de lui, je lui lisais quelques passages de mes cours... Et ce soir, il rentre et, comme il ne me demande rien, je lui dis: "Tu te souviens de ce que je devais faire aujourd'hui?". Et là, il est forcé d'avouer que non. Encore une fois. Forcément, j'éclate. Ras-le-bol de son désintérêt ou, pire, de son air faussement désolé, comme si c'était la première fois. Eh bien non, je n'ai plus envie d'être compréhensive, d'accepter ses excuses bidons "j'arrive pas à me souvenir de tout" et puis au final de sourire. Là, j'en ai marre. Si c'est tout ce qu'il est capable de m'offrir... Je suis fatiguée, moi. Je n'ai plus envie de tout accepter, de tout comprendre, et de faire comme si tout allait bien. J'ai envie de lui crier qu'il faut qu'il se réveille, que tout ne va pas bien, que je n'ai pas à me taire dès que ça ne va pas pour moi sous prétexte que tout va bien pour lui! Ca va bien des fois, mais trop longtemps, non. Pire, il trouve toujours le moyen de tourner la situation à son avantage, si on peut dire ça: c'est lui qui part s'isoler, drapé dans sa dignité offensée, dans son éternel rôle de victime. Qu'est-ce que je peux faire, dans ces cas-là? Tout s'accumule et je supporte de moins en moins ces situations. J'ai envie de crier pour me faire comprendre mais à quoi bon? J'ai déjà essayé et il ne comprend rien. J'ai l'impression d'être arrivée au bout. Tant qu'il reste braqué, campé sur ses positions, convaincu d'être parfait, sans tort ni reproche, je n'ai qu'à me taire! Mais je n'ai plus envie. Et je ne sais pas comment lui faire comprendre. Comment l'amener à réfléchir à tout ça, à se mettre à ma place... A comprendre que je souffre de son indifférence, ou du moins ce que j'interprète comme tel. Si c'est comme ça maintenant, au bout d'à peine trois ans, qu'est-ce que ça sera dans 10 ans? Et même, à quoi bon s'entêter à maintenir une telle relation, si ça ne débouche sur rien? S'il est impossible de "comprendre l'autre", d'accepter ses remarques quand elles sont justifiées et de se remettre en cause? Il faut savoir évoluer pour maintenir une relation dans un couple, mais il faut évoluer ensemble. Rien n'est jamais définitif et chaque jour offre une occasion de réfléchir sur soi et de se remettre en question... Chose qu'il ne veut pas accepter et à laquelle je ne veux pas renoncer. Dilemme...

Posté par Ymel à 18:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est étrange comme tant de petits évènements

    Difficile de savoir comment l'autre vit intérieurement le couple. Je crois qu'il n'est pas bon de vivre avec ces doutes. De trop remplir la coupe. Peut-être devriez vous le "mettre en danger" pour voir comment il réagit. Peut-être qu'effectivement il ne fait pas assez d'effort et qu'il a besoin de se rappeler qu'une relation n'est jamais acquise et qu'il doit aussi la nourrir, aussi être présent dans un dialogue, aussi être tourné vers vous.
    Parfois, dans notre petitesse, on se coule dans la facilité. Il faut qu'on nous secoue pour pouvoir se réveiller...réaliser notre manque d'investissement...
    Bien sûr il y a un risque... mais si vous ne voulez pas faire semblant que tout va bien peut-être devriez vous le prendre?

    Posté par argilerouge, 20 janvier 2006 à 23:13 | | Répondre
Nouveau commentaire